La réhabilitation du moulin

Un peu d’histoire…

Niché dans le creux du ruisseau du Combeau, il est né vers 1850 et pendant des décennies a fidèlement moulu le grain, donnant ainsi la farine nécessaire à la fabrication du pain, aliment de base de la société d’autrefois.

le-moulin-avant-rehabilitation

Le moulin jouait un rôle primordial. On attribuait même au meunier le pouvoir de guérir l’échappe (une maladie des ganglions) ou les rhumatismes en frappant la partie malade de son marteau à rhabiller la meule. Notre village comptait plusieurs moulins, construits en pisé, et dont certains ont été emportés par des crues.

Mais l’apparition des machines à vapeur et des minoteries industrielles fait disparaître de nos campagnes et de nos paysages les moulins d’autrefois. Le petit moulin Lapérouse cesse son activité ; sa roue est volée au cours du siècle dernier.

La réhabilitation…

Les propriétaires avaient préservé le bâtiment en rénovant le toit, mais il y manquait toujours la roue ! Dès 2007, l’idée germe, lancée par quelques passionnés. La mairie achète alors le moulin. Le coup d’envoi est donné lors d’une réunion avec la population à laquelle jeunes et moins jeunes ont répondu présents. Chacun apportera son expérience et un peu de son temps. Quelques subventions sont obtenues de la Région Rhône Alpes et la Fondation du Patrimoine.1-2015-04-25-3

Depuis, des bénévoles organisés et efficaces consacrent un peu… beaucoup… de leurs congés à la remise en état du petit édifice : solivage, couverture, maçonnerie en pisé et en pierre, clôtures et passerelles, élégage et désherbage… Dans une ambiance joyeuse, les journées s’allongent et le travail avance bien.

 

En 2010 , la commune de Saint-Ondras organise le Comice Agricole dont le thème sera l’Eau. Le petit moulin Lapérouse prend ainsi toute sa dimension lors de cet évènement. Les habitants de la commune, tous bénévoles, ont donné leur temps et leur énergie pour faire vivre le projet un peu fou de recréer le moulin à taille réelle, au milieu d’une mare de 30 mètres de diamètre. Tous s’en souviennent encore !

L’aboutissement… 2014.

Tous les efforts de nos bénévoles ont porté leurs fruits. Les travaux de gros œuvre sont terminés. Les clotures et les passerelles sont en place. Le chenal est opérationnel. Bien sûr, manquent encore des travaux de finition et le fleurissement pour donner tout son charme à ce ravissant ouvrage.

Lieu de promenade familiale, découverte pour les touristes visitant notre belle région, car le moulin se trouve sur les sentiers départementaux de promenade et de randonnée, activité pédagogique pour les enfants de nos écoles et plus encore fierté pour notre commune, le petit moulin Lapérouse aura alors devant lui de longues décennies pour instruire et émouvoir.

Brigitte HEUSTACHE-MARMOUX

La chanson du moulin

J’suis tout seul au fond d’mon talus
Les branches m’étouffent, on n’ me voit plus.
Mais moi j’vois toujours passer le ruisseau.
Il m’ignore il ne me donne plus d’eau.
Mais que puis-je faire les habitants m’ont oublié
C’est du passé !
Et ça m’fais du mal d’y penser.

Il va y avoir deux cents années
Que je n’ai pas vu un grain de blé.
J’ voudrais faire de la farine et du son.
Pour nourrir au moins les petits pinsons.
Personne n’viendra me secourir,
Y a rien à faire, je vais mourir,
Y a plus d’espoir, tout est noir.

Depuis longtemps tous les enfants
Qui jouaient tout autour de moi
Sont aujourd’hui devenus grands-parents
Et ne viennent plus courir dans mes bois,
Et à part deux ou trois pêcheurs.
Je ne vois personne et j’ai peur.
Qui va changer ma destinée ?

Merci Francette, merci Lulu,
Ça je n’ai l’aurais jamais cru.
Sont venus une équipe de bons garçons
Des menuisiers et aussi des maçons,
Des ferrailleurs et des soudeurs.
Qui vont réparer mon moteur
Je reprends goût au bonheur

Ont monté des murs de cailloux.
M’ont mis des meules et une roue.
Pour l’entraîner il lui faudra de l’eau
Puisée chez mon vieux copain le Combeau.
Je vais pouvoir- retravailler
Moudre, écraser, ne plus dormir,
J’ai retrouvé le sourire

J’ai vu aussi de jolies dames
Qui m’ont donné du baume à l’âme
Elles m’ont admiré et photographié
Leurs hommes elles les ont encouragés
Elles pensent même à me fleurir
Et je ne peux que les chérir
Pour la douceur qu’elles m’ont donnée

Je vous remercie les copains,
Qui m’ont rendu la vie enfin
Je ferais pour vous tout ce que je peux,
Et bien sûr je le ferai de mon mieux.
Pour qu’ vos enfants, vos p’tits enfants
Soient fiers de vous pendant longtemps,
Soyez un modèle pour eux

J’espère que vous resterez Amis,
Lapérouse vous a réuni,
Des coups de gueule il y en a eu pourtant
Mais ils se sont résolus simplement.
C’est vous tous qui m’avez sauvé,
Et moi je vous ai rassemblé
Ça me rend heureux et comblé.

Paroles de Christiane et Pierrot.
Sur l’air de « The sound of silence » de Simon et Garfunkel

Fête du moulin 2017

Galerie photos du moulin